BLUES DE L'EST



Dans une ordinaire sérénité

le savant cocu, sauve, insouciant, du naufrage, les choses.


Les archichausses de la duchesse sèchent,

comme des patates croquettes.


Il sublime l'amour au sommet.

Il se délie des indissolubles solutions,

il se fait cuire un sorbet aux bananes

et va, gourmet, s'abstenir d'avoir faim.


Décalissement des nocturnies ritournelles.

Résolutions moroses des happenings patriarche

qui demeure dans une vie sans suicide

à l'instar des fleures qui les ont boudés.


Urbanisé

transmatisé par les affaires de l'humour,

lacéré sous les traits de l'amour,

son coeur chante, gouleillant,

ses testicules roulent dans sa poche frissonnante,

sa pensée s'abstient pour léviter vers la gauche...

c'est un blues de l'est.


Benoît Leroux, 1993