COUVERTURE

Je viens au jour. Mon cycle forme une spirale, je suis d'aujourd'hui.
Hérétique. Pauvre et gratis. Bon et bienveillant.
Rien ne se perd rien ne se crée. D'idées subtiles ou simples ma substance est plutôt aléatoire et de foret détruite. Je suis informatisé et photocopié. 

Mon esprit aime survoler et virevolter comme le papillon d'une fleure à l'autre, éphémère et transformatoire. Ma langue est créative suave et sensuelle, c'est une trompe qui trompe, susse, syphonne le sens des sucres.

Je suis le contact, le coût des fleures, qui par mon entremise baisent l'une avec l'autre. Etre insecte, Roi Papillon, pur esprit, j'ai la toge blanche aux taches de léopard plus fine qu'hermine. J'ai la masse d'absolue légèreté. Tout ce qui monte converge. 
Par dessus les foules j'explore l'inconnu simple qu'offre la nature amante sans me soucier de la grenouille qui me mange. Qui me regarde, je l'aime car il donne sens à mon existence. Je lui appartient. Par mon courrier du trèfle je publie l'impubliable.
Je censure toute censure. J'exploite les ressources de l'imaginaire. Je connais la source et le but du monde mais je ne sais pas le bien et le mal encore. Ma phase humaine est à venir mais vous, vous serez Dieu, c'est dans plusieurs centaines de millénaires. 

Pour l'instant je vous observe et je rêve de toute ma capacité, je rêve au soleil et à la fleure ou la perle et rare pierre chaude, je goûte, je regarde tout autour.



Benoît Leroux, 1993