PASCALE MARTEL

Tes veine, ton cou, ta verve,

ta photo, ton diable,

premier contact oui-dire,

pataphysique, au téléphone.

Une Anaïs, une passionnée

pleine d'un amour bien à toi

que je souhaite faire fleurir.

Ca me permettra de vivre le mien.

Chacun le sien, ensemble on les fera

pousser, jusqu'à la cime du ciel,

imaginaire et tengible.


Benoît Leroux, 1994