SABLE

Une vaste dune de sable

ta peau chaude

deux océans plein de balènes

tes yeux en coraille

un diagramme en philigrane

ton cou diaphane

tes mains comme un batiment achevé

élancent les volutes de leurs phalange

sur des aspect de mon architecture

Benoît Leroux, 1993